Informations sur l'accessibilitéPasser au contenu principal

Emirates aide à améliorer la connectivité de l’Allemagne depuis plus de 30 ans. La première ligne vers Francfort a ouvert en juillet 1987. Nous proposons actuellement des vols commerciaux entre Dubai et l’Allemagne où nous desservons les villes de Francfort, Munich, Düsseldorf et Hambourg, en plus de vols cargo à destination de Francfort.

Vous pouvez en savoir plus sur les activités d’Emirates dans notre fiche :

L’Allemagne, Emirates et Airbus

Le premier Airbus a rejoint la flotte d’Emirates en 1987.

Depuis, la relation entre Emirates et Airbus n’a fait que se renforcer. En novembre 2019, Emirates a confirmé une commande de 50 appareils Airbus A350-900 XWB d’une valeur de 16 milliards USD, dont la livraison est prévue à partir de 2023. Emirates est également de loin le plus gros client de l’Airbus A380, avec une commande de 123 appareils, toujours en cours de livraison. Les acquisitions d’A350 et A380 par Emirates permettent de financer des milliers d’emplois pour Airbus et ses fournisseurs en Allemagne. Selon Frontier Economics, les 13 appareils A380 livrés à Emirates en 2013 ont à eux seuls eu un impact de 1,2 milliard d’euros sur le PIB et ont favorisé la création de 14 500 emplois directs, indirects et induits en Allemagne.

Activités d’Emirates en Allemagne

Le nombre de nos passagers sur les vols depuis et vers l’Allemagne a atteint 2,4 millions en 2019. Nos services de transport de marchandises sur ces lignes, qui représentaient plus de 122 000 tonnes en 2019, ont joué un rôle important dans le cadre de la facilitation du commerce extérieur allemand et de l’ouverture de nouveaux marchés aux exportateurs allemands.

Dans le cadre des accords actuels entre les E.A.U. et l’Allemagne concernant les droits de trafic aériens, nous n’avons le droit de desservir que quatre destinations dans le pays, ce que nous faisons déjà. L’ajout de destinations supplémentaires répondrait à la demande excédentaire du marché et offrirait plus de choix à nos clients allemands. Depuis 2004, Emirates cherche à obtenir le droit d’ouvrir deux nouvelles lignes en Allemagne, reliant Dubai à Berlin et Stuttgart. Une étude sur l’impact économique datant de 2012, menée par l’Institut des affaires aéroportuaires et du transport aérien (DLR), « L’impact d’Emirates Airline sur l’économie allemande »(Ouvre un PDF dans un nouvel onglet) estime qu’un vol quotidien vers ces destinations pourrait maintenir 1 000 emplois supplémentaires. Emirates croit fermement que créer des connexions grâce à l’expansion de notre réseau aura des effets positifs sur la croissance économique, la concurrence mondiale entre les entreprises, le commerce, ainsi que le tourisme et que ceci créera une valeur économique supplémentaire pour l’Allemagne.

Malgré tout, l’opposition aux services aériens long-courriers depuis Berlin et Stuttgart semble se poursuivre, Lufthansa faisant tout pour maintenir le statu quo.

Un grand investisseur en Allemagne

Nous apportons 288 millions d’euros à l’économie allemande chaque année avec les dépenses directes et l’investissement marketing. Ainsi, Emirates a un impact important sur l’emploi et la croissance économique en Allemagne.

Nous demandons souvent l’aide d’experts du secteur pour évaluer plus en détails l’impact de nos activités sur l’économie allemande.

Une étude menée en 2015 par Frontier Economics, « Impact économique d’Emirates en Europe »(Ouvre un PDF dans un nouvel onglet, prouve que les opérations d’Emirates dans les aéroports allemands ont maintenu 11 040 emplois directs, indirects et supplémentaires en 2013 seulement. Cela représente un impact de 1 milliard d’EUR sur le PIB.

Les premières conclusions de l’Institut des affaires aéroportuaires et du transport aérien du centre allemand pour l’aéronautique et l’aérospatiale (DLR) basé à Cologne estiment que nous apportons plus de 1,6 milliard d’EUR à l’économie allemande et que nous maintenons 18 000 emplois allemands tous les ans. L’analyse a aussi pris en compte l’ouverture d’une ligne desservant Berlin et Stuttgart deux fois par jour et les bénéfices supplémentaires attendus comprendraient la création de 2 000 emplois allemands.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour obtenir plus de détails sur le rapport : L’impact de la compagnie aérienne Emirates sur l’économie allemande.

Rapport final de mai 2012 L’impact de la compagnie aérienne Emirates sur l’économie allemande(Ouvre un PDF dans un nouvel onglet)

Résumé analytique de mai 2012 L’impact de la compagnie aérienne Emirates sur l’économie allemande(Ouvre un PDF dans un nouvel onglet)

Allemagne-E.A.U. : Un partenariat stratégique

Les deux pays ont signé un accord de partenariat stratégique en 2004, qui renforce encore les liens étroits dans les domaines politiques, économiques et culturels.

« Les E.A.U. sont notre partenaire économique le plus important dans la région arabe… Nous entendons intensifier nos relations économiques. »
– Angela Merkel, Chancelière de l’Allemagne fédérale

Le partenariat économique entre les deux pays est considérable : les E.A.U. sont le plus gros acheteur de produits allemands de toute la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MOAN) et le 11e marché pour les exportations allemandes en dehors de l’Europe. Celles-ci ont d’ailleurs atteint les 8,7 milliards d’euros en 2019 et l’excédent commercial de 7,6 milliards d’euros avec les E.A.U. représente le 10e plus important pour l’Allemagne. Les E.A.U. comptent environ 1 000 entreprises allemandes, près de 600 d’entre elles se trouvent à Dubai.

Les investisseurs émiratis choisissent de plus en plus d’investir des millions d’euros dans une large gamme de secteurs et d’entreprises allemands. Le nombre de visiteurs en provenance des pays du Golfe en Allemagne est également en croissance rapide, plus rapide que celle du nombre des touristes internationaux en Allemagne dans son ensemble. Les ressortissants du Golfe ont tendance à rester 11 jours en Allemagne en moyenne, dépensant en moyenne 4 794 EUR pour leurs vacances, soit 448 EUR par jour. Les vols Emirates vers l’Allemagne ont servi de moteur pour renforcer les excellentes relations commerciales entre les deux pays.