Informations sur l'accessibilitéPasser au contenu principal
  • MEDIF 1re partie

    À compléter par le passager ou au nom du passager.

  • MEDIF 2e partie

    À la réception de la 1re partie, nous enverrons la 2e partie au médecin du passager afin qu’il la remplisse.

    La 2e partie sera ensuite envoyée au passager.

  • Envoi final

    L’envoi final (de la 1re et de la 2e parties) doit être vérifié et confirmé par le passager avant de nous le faire parvenir.

    Merci d’envoyer les formulaires complétés au moins 48 heures avant le vol afin que nous puissions les examiner et traiter la demande.

Ouvrir mon formulaire MEDIF

Saisissez les détails de votre réservation pour commencer votre demande de formulaire MEDIF en ligne.

Informations importantes

Le formulaire MEDIF doit être complété en fonction de l’état de santé du passager dans le mois précédant la date de voyage prévue et il doit être envoyé au moins 48 heures avant le vol.


Les services médicaux d’Emirates peuvent exiger des renseignements supplémentaires ou des clarifications avant de valider votre formulaire MEDIF. Vous devez également nous informer immédiatement de tout changement dans l’état de santé du passager AVANT le départ.


Si vous envoyez un formulaire MEDIF au nom d’un bébé, veuillez télécharger le PDF MEDIF et renvoyer une copie complétée à medaattachments@emirates.com.

Lignes directrices générales

Les passagers voyageant avec les affections suivantes doivent compléter un formulaire MEDIF lors de la réservation :

  • Les passagers dont l’état nécessite un apport en oxygène, une civière, un accompagnement médical ou un traitement médical pendant le vol.
  • Les passagers pouvant avoir besoin d’équipement ou d’instruments médicaux pendant le vol.
  • Les passagers dont la capacité à voyager en avion n’est pas certaine en raison d’une instabilité de la maladie, d’un traitement ou d’une opération.
  • Les passagers qui ne sont pas généralement autorisés à voyager ou qui souffrent de maladies ou de blessures instables.

Nous prenons deux facteurs majeurs en compte lors de l’évaluation de la capacité d’un patient à voyager en avion :

  • La baisse de la pression atmosphérique : la pression d’air dans la cabine varie de manière importante durant les 15 à 30 minutes suivant le décollage et avant l’atterrissage ; l’expansion et la compression des gaz peuvent provoquer des douleurs et des effets liés à la pression.
  • La tension en oxygène : la pression dans la cabine correspond à celle d’une altitude de 1 800 à 2 500 mètres et la pression partielle d’oxygène est environ 20% inférieure à ce qu’elle est au sol.

Toute affection rendant un passager dans l’incapacité d’effectuer un vol en toute sécurité sans avoir recours à une assistance médicale exceptionnelle pendant le vol est considérée comme inacceptable en avion.


Affections généralement considérées comme inacceptables en avion

Nous étudions chaque cas individuel selon son bien-fondé et prenons en compte le fait que le passager soit accompagné d’une aide médicale. Toutefois, en règle générale, les affections suivantes sont souvent considérées comme inacceptables en avion :

  • Cas graves d’anémie.
  • Cas graves d’otites moyennes (otitis media) ou de sinusite.
  • Toute maladie aiguë, contagieuse ou transmissible.
  • Les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou de toute autre affection cyanotique n’étant pas parfaitement contrôlée.
  • Les infarctus du myocarde non compliqués dans les deux semaines suivant leur survenue, ou les infarctus du myocarde compliqués dans les six semaines suivant leur survenue.
  • Les personnes souffrant de maladies respiratoires graves ou ayant récemment souffert d’un pneumothorax.
  • Les personnes souffrant de lésions gastro-intestinales pouvant provoquer une hématémèse, un méléna ou une obstruction intestinale.
  • Les cas post-opératoires :
    • Dans les 10 jours suivant les interventions abdominales simples
    • Dans les 21 jours suivant les opérations de la poitrine ou des yeux invasives (hors chirurgie au laser).
  • Les fractures de la mâchoire avec une fixation (sauf si accompagnement médical).
  • Les maladies mentales instables sans accompagnement et sans médicaments adaptés pour le voyage.
  • Les attaques incontrôlées (sauf si accompagnement médical).
  • Les grossesses simples sans complication après la fin de la 36e semaine ou les grossesses multiples après la fin de la 32e semaine.
  • Les bébés de moins de sept jours.
  • Les personnes ayant eu une infiltration d’air dans le corps à des fins diagnostiques ou thérapeutiques dans la semaine précédant le voyage.

Remarques sur d’autres affections

  • Allergies alimentaires : les passagers n’ont pas besoin de compléter ce formulaire pour demander un repas spécial pour leur vol. Notez que nous ne sommes pas en mesure de garantir des repas sans arachide. Toutefois, si le passager souffre d’une allergie mettant sa vie en danger et pouvant nécessiter un traitement en vol, en particulier s’il réagit à la présence de traces de nourriture dans l’air, il doit compléter ce formulaire.
  • Asthme : les médicaments pour l’asthme doivent être transportés dans les bagages à main. Les nébuliseurs nécessitant d’être branchés, les dispositifs d’inhalation sont des alternatives efficaces à utiliser à bord.
  • Accompagnateurs : les aides médicales doivent s’assurer qu’elles disposent de tous les éléments nécessaires pour soigner leur patient et doivent l’aider pour tous ses besoins corporels. En raisons des réglementations sur la manutention, le personnel navigant n’est pas en mesure de participer à ces soins.
  • Fractures : toutes les fractures récentes d’os long et les plâtres de jambe complète nécessitent un certificat médical. Tous les plâtres doivent être en place depuis plus de 48 heures. Les plâtres doivent être fendus si la blessure est récente (moins de 48 h) et risque d’enfler durant un vol long-courrier. Malheureusement, aucun espace supplémentaire pour surélever la jambe n’est disponible en Classe Économique. Néanmoins, vous pouvez réserver une place côté couloir. Indiquez si la blessure se trouve sur le côté gauche ou droit du passager.
  • Soins en vol : notez que nous ne mettons pas d’infirmiers à disposition. Notre équipage n’est formé qu’aux premiers secours.
  • Affection pulmonaire ou cardiaque : les maladies cardio-pulmonaires provoquant des dyspnées en cas de marche à plat sur plus de 100 mètres ou ayant nécessité un apport d’oxygène en milieu hospitalier ou à domicile (ou lors d’un précédent voyage en avion) peuvent nécessiter un apport d’oxygène supplémentaire. L’oxygène disponible dans l’avion est réservé aux cas d’urgence. Dans les cas d’affection cardio-pulmonaire grave et ceux nécessitant un apport continu d’oxygène, une civière ou un incubateur, le certificat médical doit être accompagné d’un rapport médical détaillé récent. (Une recommandation d’un spécialiste ou d’un hôpital est généralement suffisante.)
  • Handicaps physiques : si le passager ne nécessite qu’un fauteuil roulant jusqu’à la porte de l’avion, vous n’avez pas besoin de compléter ce formulaire. Remarque : Les règles de l’aviation civile stipulent que tous les passagers doivent être en mesure d’utiliser un siège d’avion avec le dossier en position verticale.
  • Repas spéciaux : Vous pouvez commander des repas spéciaux dans le cadre d’un régime religieux ou pour des raisons médicales en gérant votre réservation en ligne ou directement auprès de l’agence de voyages, le cas échéant.
  • Maladies en phase terminale : les passagers au stade avancé d’une maladie en phase terminale doivent généralement être accompagnés d’un médecin ou d’un infirmier.