Informations sur l'accessibilitéPasser au contenu principal

Sécurité en matière de nourriture et boissons

Même des aliments qui paraissent frais et sont savoureux peuvent transporter des germes. Suivez ces conseils pour rester en bonne santé :

  • Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon avant de manipuler des aliments.
  • Vérifiez que les couverts sont propres.
  • Efforcez-vous de consommer des aliments bien cuits et qui n’ont pas été réchauffés.
  • Les aliments sont plus sûrs lorsqu’ils sont consommés juste après leur cuisson. La nourriture non consommée immédiatement et les aliments achetés dans les rues présentent plus de risques de contamination.
  • Limitez-vous aux boissons en bouteille ou en canette et évitez les boissons telles que les jus de fruits frais qui peuvent être dilués avec de l’eau du robinet.
  • N’utilisez pas de glace dans les boissons car elle est est généralement préparée avec l’eau du robinet qui peut être contaminée dans certaines destinations.
  • Les salades et les fruits peuvent également être contaminés s’ils sont lavés à l’eau du robinet. Il est généralement préférable de ne manger que des aliments totalement cuits ou épluchés.

Piqûres d’insectes et morsures

Les piqûres d’insectes et les morsures d’animaux peuvent être douloureuses, déclencher des réactions allergiques ou s’infecter. Certaines propagent des maladies comme le paludisme ou la rage. En voyage, protégez-vous des piqûres et des morsures en observant quelques règles simples :

  • Choisissez des lieux de séjour dont les fenêtres sont équipées de moustiquaires.
  • Appliquez des produits répulsifs sur les parties de peau exposées.
  • Diffusez des insecticides dans votre chambre avant de vous coucher.
  • Évitez les activités en plein air entre le crépuscule et l’aube.
  • Dans les endroits où l’on trouve des scorpions, des serpents, des araignées, etc., vérifiez vos chaussures avant de les mettre.
  • Ne vous approchez pas des animaux. Ne jouez pas avec eux.

Décalage horaire

Lorsque vous traversez plusieurs fuseaux horaires, le décalage entre la nouvelle heure et l’horloge interne de votre organisme peut provoquer un malaise appelé « jet lag ». L’organisme est cependant capable de s’adapter, au rythme d’environ un jour par fuseau horaire traversé. La plupart des voyageurs sont moins incommodés par le décalage lorsqu’ils se déplacent vers l’ouest (journée rallongée) que lorsqu’ils vont vers l’est (journée raccourcie). Le décalage horaire peut empirer en cas de manque de sommeil avant le voyage.


Les signes les plus courants du décalage horaire sont la fatigue, des maux de tête, la difficulté à s’endormir et des problèmes d’appétit. Il n’y a pas de remède au décalage horaire, mais ses effets peuvent être atténués si l’on évite les boissons contenant de la caféine pendant au moins quatre heures avant l’heure du coucher pour éviter l’interruption du sommeil.


Pour remettre votre horloge interne à l’heure lorsque vous traversez plusieurs fuseaux horaires, essayez de vous reposer le premier jour suivant votre arrivée et suivez le rythme des habitants :

  • Faites une promenade au soleil le matin suivant votre arrivée si vous avez voyagé vers l’est, dans la mesure où la lumière du soleil peut faciliter le réajustement rapide de votre horloge interne.
  • Mangez aux heures de repas du lieu où vous vous trouvez et évitez la caféine après 16 heures.
  • Essayez de dormir aux heures locales, faites uniquement des petites siestes dans la journée si vous êtes très fatigué.
  • Mangez des repas légers à un rythme régulier. Certains aliments favorisent également le sommeil, comme les hydrates de carbone et le lait, alors que les aliments riches en protéines favorisent un état d’éveil.
  • Il est préférable d’éviter l’alcool. En effet, même s’il peut faciliter le sommeil, il peut perturber les cycles de sommeil normaux en réduisant le sommeil paradoxal (mouvements rapides des yeux).

Plongée sous-marine

L’altitude équivalente de la cabine de l’avion est généralement de 1 800 à 2 400 mètres, ce qui accroît les risques d’accident de décompression par rapport au niveau de la mer.

  • Augmentez les marges de sécurité stipulées par les tables de plongée.
  • Ne plongez pas si vous ne vous sentez pas parfaitement en forme.
  • Attendez au moins 12 heures entre votre dernière plongée et votre vol de retour. Si vous avez plongé plus d’une fois par jour, vous devrez attendre plus longtemps avant de prendre l’avion, pour éviter les accidents de décompression.