Quel pays d'emirates.com et quelle langues souhaitez-vous afficher Lebanon (French) ou United States (English)Voir tous les pays et toutes les langues
Passer au menu principal

Durant le vol

Durant le vol
Variations de pressionNourriture et boissons
Exercices durant le volMal des transports
Assistance en volQualité de l'air dans la cabine
Informations pour les patients souffrant de thrombose veineuse profonde (TVP)

Variations de pression

Pendant le décollage et lors de l'ascension de l'avion, une réduction de la pression de l'air de la cabine entraîne l'expansion des gaz. Les gaz piégés peuvent occuper un volume supérieur de 25% à celui qu'ils occupent au niveau de la mer. A l'atterrissage, le volume de gaz diminue. L'air piégé dans des zones du corps tels que les sinus, les oreilles et les intestins peut provoquer une gêne.

Pour atténuer les effets du changement de pression sur votre corps, évitez les boissons gazeuses et les aliments produisant des gaz tels que les haricots et le chou, et évitez de dormir pendant la dernière heure de votre vol environ, de sorte à ce que vous puissiez bailler, avaler ou équilibrer la pression dans vos oreilles lors de la descente de l'avion.

Les risques de problèmes au niveau des oreilles et des sinus augmente grandement en cas de congestion ou de « bouchage » dû à un rhume. Vous devez envisager de retarder votre vol si vous êtes malade ou en parler à votre médecin dans la mesure où des médicaments contre la congestion peuvent également vous aider.

Nourriture et boissons

La digestion est ralentie. Pour votre confort pendant le vol, il est conseillé de manger légèrement. Il est également préférable d'éviter de boire trop d'alcool et de boissons contenant de la caféine telles que le café et le thé, dans la mesure où ces boissons ont des propriétés diurétiques qui rendent le besoin d'aller aux toilettes plus pressant. Buvez plutôt fréquemment des jus de fruits et de l'eau pour rester correctement hydraté.

Exercices durant le vol

Pour rester en forme pendant et après un long vol, essayez ces exercices, dans votre siège, toutes les quelques heures. Vous les trouverez également dans le magazine distribué à bord de l'avion :

  • Cercles avec les pieds : faites des mouvements circulaires avec vos chevilles, 20 de chaque pied.
  • Sollicitation des fessiers : soulevez une fesse du siège, en contractant les muscles du même côté. Maintenez la position 5 secondes. Répétez ce mouvement 5 fois de chaque côté.
  • Pressions des genoux : serrez les genoux et les cuisses en contractant les fessiers. Maintenez la position 5 secondes. Répétez ce mouvement 5 fois.
  • Pressions du dos : appuyez le bas du dos au fond du siège et laissez vos épaules pencher vers l'avant. Alternez la position en appuyant vos épaules contre le dossier. Répétez ce mouvement 5 fois.
  • Cercles des épaules : en gardant les bras le long du corps, faites des mouvements circulaires des épaules, 10 fois vers l'avant, puis 10 fois vers l'arrière.
  • Cercles de la tête : faites des mouvements circulaires lents de la tête dans un sens, puis dans l'autre. Répétez ce mouvement 10 fois.
  • Pressions des pieds : levez les talons et appuyez vos orteils sur le sol, puis levez les orteils en appuyant les talons sur le sol. Répétez ce mouvement 10 fois pour chaque pied.

Mal des transports

Le mal des transports survient lorsque les informations fournies par le sens de l'équilibre ne correspondent pas à celles fournies par la vision. Le malaise peut empirer en cas de turbulences. Si vous êtes sujet au mal des transports, les conseils suivants vous seront utiles :

  • Demandez une place près d'un hublot, au niveau des ailes.
  • Évitez l'alcool avant et pendant le vol.
  • Évitez la déshydratation en veillant à boire assez d'eau avant et pendant le vol.
  • Mangez légèrement, en évitant les plats épicés.
  • Portez des vêtements amples, confortables et frais.
  • Conservez le regard fixé au sol, sur la mer ou l'horizon si le temps est clair.
  • Concentrez-vous sur une activité et faites en sorte que votre cerveau reste occupé (mais évitez de lire si cela a tendance à aggraver vos symptômes).
  • Repérez le sachet destiné au mal de l'air lorsque vous vous installez à votre place et conservez-le à portée de main.
  • Discutez avec votre médecin des médicaments appropriés. Il existe également de nombreuses préparations spécialisées pour lutter contre ce problème.

Qualité de l'air dans la cabine

Nos avions modernes sont silencieux, confortables, et parfaitement ventilés. Il a été prouvé que le taux de renouvellement de l'air dans la cabine de l'avion est meilleur que celui des bureaux et des trains, et comparable à celui d'une salle d'opération d'hôpital.

En outre, tous les vols d'Emirates sont non-fumeurs, ce qui garantit un niveau de polluants atmosphériques largement inférieur à celui de la plupart des rues et bâtiments urbains. De l'air frais est ajouté en permanence à l'air recyclé au travers de filtres extrêmement fins (HEPA) qui retiennent 99,997% des poussières, virus, champignons et bactéries.

Toutefois, l'air de la cabine présente un niveau d'humidité faible, ce qui peut provoquer un léger dessèchement de la peau, du nez, de la gorge et des yeux. Pour minimiser les effets de la déshydratation, observez quelques conseils :

  • Évitez les boissons contenant de l'alcool ou de la caféine.
  • Retirez vos lentilles de contact et portez des lunettes durant le vol.
  • Utilisez un brumisateur pour hydrater votre peau.

Assistance médicale en vol

Le personnel de cabine d'Emirates est formé aux premiers secours en cas d'urgence médicale à bord.

Nos appareils sont équipés de trousses de secours complètes et de défibrillateurs pouvant être utilisés par le personnel navigant.

Certains vols sont équipés d'un équipement de télémesure de pointe qui permet au personnel médical au sol d'évaluer l'état des patients durant le vol. Notez que les passagers doivent acquitter le coût de tous les soins médicaux dont ils pourraient avoir besoin au sol. Une assurance médicale de voyage complète est donc fortement recommandée.

Thrombose veineuse profonde (TVP)

La thrombose veineuse profonde (TVP) correspond à la formation d'un caillot sanguin dans la jambe. Elle ne devient dangereuse que si le caillot se déplace jusqu'aux poumons. L'immobilité est le plus grand facteur de risque de TVP qui peut survenir après un voyage en voiture, en car, en train ou en avion, ou même après avoir été assis au cinéma.

En fait, un rapport international de l'Organisation mondiale de la santé (le rapport WRIGHT) a montré que, pour les passagers en bonne santé, il n'existe pas de risques supplémentaires en avion par rapport à une immobilité de même durée dans un autre mode de transport. Pour voyager confortablement et réduire le risque d'une TVP, observez les conseils suivants :

  • Portez des vêtements amples et confortables.
  • Placez vos bagages dans les compartiments en hauteur plutôt que sous le siège qui se trouve devant vous. Ceci vous permettra de vous étirer et bouger périodiquement les pieds et les chevilles.
  • Dans la mesure où l'immobilité est un risque majeur de survenance de TVP, il est recommandé de faire régulièrement les exercices dans son fauteuil et, si cela ne présente pas de danger, de marcher dans la cabine toutes les deux ou trois heures.
  • Luttez contre la déshydratation en buvant régulièrement du jus de fruits ou de l'eau et en évitant les boissons contenant de l'alcool ou de la caféine.

Certaines personnes sont plus susceptibles que d'autres au développement d'une TVP. Facteurs de risques connus de la TVP :

  • personnes de plus de 40 ans,
  • intervention chirurgicale ou blessure importante récente, en particulier au niveau des membres inférieurs ou de l'abdomen,
  • immobilisation récente ayant duré au moins une journée,
  • antécédents personnels ou familiaux de TVP,
  • troubles liés à des caillots sanguins,
  • certaines formes de maladies cardiaques,
  • affection maligne antérieure ou actuelle,
  • traitement hormonal, y compris les contraceptifs oraux et les traitements hormonaux de substitution,
  • grossesse,
  • tabagisme,
  • obésité,
  • varices.

Si vous présentez l'un de ces facteurs de risque, demandez conseil à votre médecin avant le voyage et discutez des précautions médicales possibles suivantes :

  • Utilisation de bas anti-embolie ou de chaussettes pour avion
  • traitement anticoagulant ou autres mesures prophylactiques avant le vol.