Le débat américain sur l'ouverture de l'espace aérien


Le débat américain sur l'ouverture de l'espace aérien

Emirates dessert les États-Unis depuis 2004, offrant aux consommateurs américains, aux communautés et aux sociétés d'export des vols directs vers plus de 50 villes n'étant pas directement desservies par un transporteur américain. Nous sommes fiers de contribuer aux objectifs de l'ouverture de l'espace aérien, à savoir une plus grande concurrence, une fréquence accrue des vols, la promotion des voyages professionnels et du tourisme, un service optimisé, des innovations axées sur les clients et les choix des consommateurs.

Les transporteurs historiques aux États-Unis se sont trompés, ont mal interprété la loi et ont fixé leurs objectifs sur des résultats préjudiciables pour les consommateurs, les communautés et l'économie nationale américains. Les allégations affirmant qu'Emirates reçoit des subventions ou qu'elle fait de la concurrence déloyale sont manifestement fausses. Il n'y a pas de secret à notre réussite, tout est expliqué noir sur blanc. Les transporteurs américains historiques veulent une protection contre la concurrence, mais cela serait néfaste pour les consommateurs et les communautés aux États-Unis mais également pour l'économie nationale. La réponse d'Emirates est de réfuter systématiquement chacune des allégations des transporteurs américains historiques.

Vous pouvez consulter la réfutation complète ci-dessous ainsi que d'autres documents :