Activités d’Emirates en Allemagne

Conserver des échanges commerciaux et un trafic régulier en Allemagne

L’Allemagne est l’un des marchés clés de notre réseau mondial. Nous opérons actuellement 63 vols commerciaux hebdomadaires entre Dubai et l’Allemagne : trois fois par jour vers Francfort et deux fois par jour vers Munich, Düsseldorf et Hambourg. En outre, nous exploitons dix vols par semaine entièrement consacrés au fret vers Francfort.

Grâce à la publicité, aux campagnes de promotion et aux initiatives marketing, nous stimulons le flux de trafic en provenance et en direction de l’Allemagne depuis le lancement de la ligne en 1987. Aujourd’hui, nous continuons à travailler pour renforcer ce lien entre Emirates et ce pays.

Le trafic de passagers sur les itinéraires en Allemagne a progressé de 177 % depuis 2005, atteignant les 2 millions de passagers en 2014. Nos services de transport de marchandises sur ces lignes, qui représentaient plus de 124 000 tonnes en 2013, ont joué un rôle important dans le cadre de la facilitation du commerce extérieur allemand et de l’ouverture de nouveaux marchés aux exportateurs allemands.

Dans le cadre des accords actuels entre Emirates et l’Allemagne concernant les droits de trafic aériens, nous n’avons le droit de desservir que quatre destinations dans le pays, ce que nous faisons déjà. L’ajout de destinations supplémentaires répondrait à la demande excédentaire du marché et offrirait plus de choix à nos clients allemands. Nous souhaitons vivement ajouter Berlin et Stuttgart à notre réseau de destinations et cherchons à obtenir un accord pour le lancement de ces liaisons depuis 2004. Nous pensons que le développement de services aériens à l’international, en particulier pendant cette période de sortie de crise, servirait de réel moteur à la croissance économique et nous espérons que notre demande en suspens depuis si longtemps recevra le soutien du gouvernement allemand.

Les services potentiels vers Berlin et Stuttgart, qui ne sont pour le moment bien desservies par aucune ligne régulière intercontinentale, favoriseraient le commerce, les investissements, le tourisme et l’emploi dans les deux villes, les régions environnantes et l’ensemble du pays. Pourtant, il existe toujours une opposition à un vol long-courrier desservant Berlin et Stuttgart. Lufthansa résiste d’ailleurs fortement en nous refusant l’accès à ces villes, cela en dépit d’un soutien important de la part des régions, aéroports, entreprises et de nombreux parlementaires du pays. En 2010, nous avons publié un rapport intitulé « Faire tomber l’autre mur ». Le rapport met en avant les importantes retombées économiques de ces vols supplémentaires ainsi que les nombreux soutiens en Allemagne en faveur de vols long-courriers vers le nouvel aéroport BBI de Berlin et la région de Stuttgart. Il remet également en question l’affirmation de Lufthansa selon laquelle la population de Berlin et de Stuttgart devrait se contenter de vols internationaux à partir de Francfort ou Munich.

Télécharger le rapport.