Emirates et le Canada

Emirates et le Canada

Nos clients jouent un rôle essentiel dans le cadre de l'octroi de lignes supplémentaires

L'histoire entre le Canada et Dubaï est impressionnante. Le commerce, le tourisme et l'investissement connaissent tous une croissance record grâce au boom du Golfe et à l'exploitation réussie de l'expertise du Canada dans cette région.

Les liaisons aériennes directes sont un élément vital dans ce type de réussite économique. Toutefois, nous ne pouvons actuellement exploiter que trois vols par semaine entre Dubaï et le Canada. La relation entre Emirates et le Canada s'est montrée encourageante jusqu'à présent, les vols à destination de Toronto connaissant un vif succès dès leur lancement. Toutefois nous aimerions lancer plus de vols vers le pays. À l'avenir, nous entendons offrir à nos passagers d'affaires et de loisir au moins un vol quotidien vers Toronto. Nous souhaiterions également accroître raisonnablement le nombre de nos vols vers plus de villes canadiennes telles que Calgary et Vancouver, tout comme nous avons développé d'autres marchés tels que l'Australie, l'Allemagne, les États-Unis et le Royaume-Uni.

En savoir plus sur les opérations d'Emirates dans notre fiche Emirates et le Canada

Les avantages économiques des vols Emirates
Les avantages économiques des vols Emirates
L'expansion de notre réseau de destinations apporterait plus d'activité économique, d'emplois et de tourisme au Canada. Les avantages économiques des vols Emirates
L'histoire entre Dubaï et le Canada
L'histoire entre Dubaï et le Canada
Des modifications de l'Accord relatif aux transports aériens seraient dans l'intérêt des passagers, des exportateurs et du Canada. L'histoire entre Dubaï et le Canada
Air Canada serait-elle affectée ?
Air Canada serait-elle affectée ?
Le lancement de vols quotidiens reliant Dubaï et Toronto ferait augmenter notre capacité de transport à l'international de façon marginale. Air Canada serait-elle affectée ?
Mettre fin aux rumeurs
Mettre fin aux rumeurs
Nous contestons les revendications refusant d'accorder des vols supplémentaires à Emirates et qui, au final, ne laissent pas le choix aux consommateurs canadiens. Mettre fin aux rumeurs