Quel pays et quelle langue souhaitez-vous sélectionner sur emirates.com Canada (French) ou United States (English)Voir tous les pays et toutes les langues.
English[ Français ]
Passer au menu principal

Nos projets de protection


Depuis plusieurs années, Emirates a investi dans la création de projets touristiques basés sur la protection de l’environnement.

Ces projets s'étendent désormais des Emirats Arabes Unis à l'Australie et bientôt aux Seychelles.

Dubaï

Tout a commencé avec la réserve Dubai Desert Conservation Reserve (DDCR). En coopération avec le gouvernement de Dubaï, Emirates a développé cette réserve, aujourd'hui le plus grand parc environnemental du pays. C'est également la première zone des Emirats Arabes Unis officiellement protégée par une constitution et une loi pour le maintien de ses opérations en tant que parc national.

La DDCR, qui abrite également la résidence Al-Maha Resort & Spa axée sur la préservation de la flore et de la faune, représente près de 5 % des terres de Dubaï (au Royaume-Uni, cela reviendrait à instituer la totalité de l'Irlande du Nord en parc national). Outre protéger plusieurs espèces menacées, tel l'oryx cornu ou l'oryx d'Arabie, la DDCR contribue à grande échelle aux efforts de protection et de recherche scientifique locaux.

Al Maha Desert Resort & Spa
Al Maha Desert Resort & Spa

La totalité des revenus des visites de la DDCR est réinvestie dans la préservation de la vie sauvage. Emirates parraine également une équipe de huit personnes, dédiée à la protection de la nature.

L'Al Maha Resort & Spa a également joué un rôle de pionnier dans le développement environnemental au Moyen-Orient. Cet établissement, qui n'occupe que peu d'espace dans la réserve, a planté plus de 6 000 arbres indigènes autour de la résidence et de la zone protégée.

Australie

Après cinq ans de planification, Emirates développe la Wolgan Valley Resort & Spa sur 2 000 hectares, l'une des premières résidences de protection en Australie.

Nichée au cœur de la Wolgan Valley, sous des escarpements de grès, cette résidence, sensible à l'environnement, a pour but de préserver la vie sauvage unique de la région des Montagnes bleues (Greater Blue Mountains), patrimoine mondial, dans les Nouvelles-Galles du Sud. La Wolgan Valley se trouve à environ deux heures et demi en voiture de Sydney. La résidence devrait ouvrir au second semestre 2009.Etablie près du parc national Wollemi et des jardins du parc national Stone, elle accueillera sa clientèle pour un séjour riche en découverte de la vie sauvage. Emirates juge ce projet comme un moyen important pour aider à la préservation de la biodiversité unique de l'Australie.

Emirates Wolgan Valley Resort & Spa
Wolgan Valley Resort & Spa

Les biens dont Emirates Hotels & Resorts a depuis acquis la propriété servaient précédemment au parcage du bétail. Le bétail a été déplacé, et ces terres servent désormais à la protection des espèces menacées de la région et à la réintroduction de la flore et de la faune natives. Bon nombre d'espèces ont disparu de la région des Montagnes bleues. La plupart de ces espèces étant de petite taille (moins de 7 kg), elles sont victimes des prédateurs qui ont été introduits dans leur habitat naturel. Les recherches d'Emirates portant sur la protection de l'habitat de ces espèces permettront de les préserver pour les générations futures. Les repérages récents ont permis d'observer des roussettes à tête rouge en train de se nourrir dans des eucalyptus en fleurs, ainsi qu'un grand nombre de pigeons Wonga et de pigeons à ailes bronzées. Ont également pu être observés de nuit des méliphages et des chats-tigres à la limite forestière, le long de Carne Creek. Cette espèce (voir photo) est actuellement menacée, non seulement par le renard et le chat haret, mais aussi par le braconnage. Cette année, les populations de perruches à queue rouge, de même que les perruches omnicolores et autres perroquets, ont augmenté. Avec l'accroissement du nombre de perroquets de taille moyenne, le faucon pèlerin trouvera plus de nourriture pour ses petits.

Emirates a déjà planté des milliers d'arbres et de buissons natifs et éradique les animaux et les espèces de plantes introduits.

Seychelles

Emirates développe également le Cap Ternay Resort & Spa aux Seychelles. L'établissement proposera une multitude d'initiatives environnementales, notamment un sanctuaire marin. Parallèlement à nos projets Al Maha et Wolgan, Cap Ternay présentera une conception avec économies d'énergie et installations solaires.

L'établissement emploiera des matériaux et des équipements écologiques, ainsi que des produits biodégradables. Des travaux de reforestation seront également entrepris, avec la planification d'une protection pour l'habitat et des espèces menacées.

Cap Ternay Resort & Spa proposera à sa clientèle l'une des destinations les plus exotiques et les plus belles au monde. Les Seychelles, l'un des lieux les plus préservés au monde, est l'un des bijoux encore naturels de l'Océan indien.

Au sein d'une zone protégée de l'île principale, Mahé, cette résidence proposera un aperçu très complet des Seychelles, associant un séjour balnéaire, à une découverte des forêts exotiques, des imposantes montagnes de granit et des rivières, mais aussi de la vie sauvage unique et des oiseaux de cette réserve de l'Océan Indien.

La résidence fait partie intégrante d'une réserve marine et d'une réserve de la faune et la flore de l'île dans le but de préserver la précieuse vie marine et les nombreuses espèces terrestres uniques mais menacées de ces îles. Dirigé conjointement avec le Ministère de l'environnement des Seychelles, le Cap Matoopa Reserve and Marine Sanctuary assurera à la clientèle un accès facile à une grande variété de paysages et de forêts tropicales ainsi qu’à certains des sites les plus étonnants de l’île. Les clients pourront d'ailleurs contribuer activement à ces importants projets.

Cap Ternay Resort & Spa
Cap Ternay Resort & Spa

Pensez à l'environnement avant d’imprimer.